Les neuf principes du « savoir manger »

Issu du livre « la diététique du tao », de Philippe Sionneau, voici les 9 principes de « savoir manger » à respecter lors de la prise des repas :

1/ La modération :
Tout excès alimentaire nuit à la santé. Il est important de ne pas surpasser ses capacités digestives.

2/ La mastication :
Il est fondamental de manger lentement, calmement, en mastiquant bien les aliments, ce qui facilite la digestion.

3/ Avoir faim :
Il est important de ne manger que lorsque nous avons faim et lorsque nous avont bien digéré le repas précédant.  Une vraie faim signifie que le feu digestif est prêt à recevoir de nouveaux aliments dans l’estomac. Bien souvent, notre faim est plutôt d’ordre psychologique, et nous pousse à grignoter.

4/ La régularité :
Les repas se doivent d’être réguliers, afin que l’estomac soit préparé à recevoir les aliments et que la digestion se fasse dans les meilleures conditions. Il faut garder en tête que l’habitude est reposante et que l’adaptation au contraire est fatigante.

5/ La concentration :
Se concentrer sur son repas (saveurs, odeurs, couleurs..) favorise la digestion.

6/ La bonne humeur :
L’atmosphère dans laquelle est pris le repas est très importante. En effet, il doit être pris dans la détente et la bonne humeur, non pas dans la colère, ou même dans des rires exagérés, cela empêche le bon fonctionnement du système digestif.

7/ Le massage :
Il est conseillé de se masser l’abdomen après chaque repas afin de favoriser la digestion, surtout après un dîner copieux. Le massage, au niveau de l’estomac sera alors doux et circulaire, 20 à 40 fois dans le sens des aiguilles d’une montre, puis 20 fois dans l’autre sens. Cette méthode permet d’éviter la fatigue digestive, l’endormissement, et aide à la digestion.

8/ La marche :
Il est déconseillé de reprendre les activités tout de suite après les repas, cependant, il est préférable de faire une pause digestive, telle une promenade qui mobilisera l’énergie.  Comme le dit un proverbe chinois : « celui qui marche 100 pas après le repas vivra 99 ans ».

9/ Le plaisir de manger :
Il est fréquent d’assimiler la diététique à un ensemble de privations, de restrictions, sans écart possible. Au contraire, la diététique chinoise nous réconcilie avec la nourriture, en nous refaisant découvrir les saveurs, les odeurs, la vitalité des aliments, et leur esthétique. Tous nos sens sont alors satisfaits et la digestion est favorisée.

Auteur : Pepee

Pascale Marbot aka Pépée... Illustratrice, shiatsu-shi et yogini, j’inspire, j’expire... et colorie la vie avec énergie. wwww.pepeeillustratricesolaire.com ou www.casashiatsu.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s